Copyright © 1993-2019 - Chatterie wood lake - SIRET : 42271510200014 - Certificat de capacité : 77-093-2003-  déclarée DDPP .

         Tous droits réservés - Toute reproduction, même partielle, est interdite. Photos Labat/arieko -  Hermeline -   Woodlake -    Création graphique  WOODLAKE 

 

           Maladies Félines 

Elles concernent tous les chats de race ou non

                                                                   LES CORYZAS

ces affections sont présentes  à grande échelle partout dans le monde

HERPES VIRUS - "grippe"   n'est pas mutant et affecte plus de 99 % des chats 

CALICIVIRUS  - virus mutant , on en compte plus d'un millier  - aucun traitement n 'en vient à bout et seule l'immunité du chat fera la différence

Les vaccins ne protègent pas de ces  2 fléaux mais en atténuent les effets .

BORDETELLA BRONSEPTICA-longtemps ignorée chez le chat, cette bactérie provoque des bronchites et souvent malheureusement le décès des très  jeunes par pneumonie . Un vaccin existe qui n'a pas d'AMM pour le chat mais qui en cas d'épidémie s'avère d'un grand secours -(vaccin MERIAL tué pour le chien)

TYPHUS : en nette recrudescence hélas - provoque dans 90% cas le décès du chat . IMPERATIF faire vacciner votre chat (Herpès virus en même temps) et pas de rappel pour les chatons avant 3 mois POUR UNE PLUS GRANDE EFFICACITE et pour les chats exposés, un 3e vaccin n'est pas inutile sur les jeunes chatons . Une étude en GB laisse entendre que 25% des chats correctement vaccinés ne présentent aucun anticorps, cela laisse rêveur et nous invite à être très prudents 

LEUCOSE : un vaccin existe et a permis à la maladie de reculer . Elle est mortelle et ne devrait en aucun cas se retrouver en chatterie 

FIV : très fréquente chez les chats ayant accès à l'extérieur, contagion par morsures, pas de vaccin  . Cependant le chat peut vivre de longues années , mais il reste contagieux et doit être isolé  des chats sains 

PIF 

MALADIE IMMUNITAIRE qui n'a pas encore livrée tous ses secrets. Un banal coronavirus, présent chez la majorité des chats et qui mûte. Pourquoi? nul ne le sait encore , mais lorsque la maladie est déclarée, aucun espoir de guérison

RAGE

transmissible à l'homme (zoonose) Il existe un vaccin a administrer en cas de besoin . Impératif si vous partez à l'étranger 

PARASITES : ils sont nombreux, de la puce aux vers  intestinaux en passant par les protozoaires etc De nombreuses spécialités existent pour en venir à bout. Votre vétérinaire vous conseillera sur celle la mieux adaptée à votre cas  ATTENTION NE PAS ADMINISTRER DE PRODUITS ANTIPUCES CHIENS ILS SONT MORTELS POUR NOS CHATS !

plus de renseignements sur ces sujets ..http://eleveursfelins.merial.com/#fel_introduction

                                                                                                               

                                                                            LES MALADIES GENETIQUES

 

La GSDIV

Cette maladie, spécifique au chat norvégien, et mortelle  Au début des années 1990, la maladie est identifiée au ETATS UNIS.

 La plupart du temps, le chaton meurt à la naissance ou peu après car il est incapable de produire suffisamment de glucose qui lui est pourtant nécessaire aux premières heures de la vie. Plus rarement, le chaton peut vivre normalement jusqu’à 5 mois, mais la maladie conduit inexorablement à une dégénérescence neuromusculaire, à une atrophie musculaire généralisée, à une défaillance cardiaque et à la mort de l’animal avant 15 mois.

Heureusement un test génétique avait  été mis au point aux USA dans les années 90 et fut disponible en Europe à partir de 2007 Il a permis de faire très fortement reculer la maladie et même de l'éradiquer  Pour cela  il suffit  aux éleveurs de sélectionner les chats non-porteurs de la maladie pour que la GSDIV recule au fil des générations.
 

Un chat dont les antécédents sont sains sera lui-même indemne de GSDIV.

Mais ATTENTION, si votre chaton est porteur sain, il devra être stérilisé  le vétérinaire Marc Peterschmitt , très au courant  de la maladie,  recommande: “Si le chaton que vous accueillez est porteur et non stérilisé, jouez le jeu et faites le stériliser, il sera beaucoup plus heureux. L’élevage n’est pas un jeu! Pour protéger la race Norvégienne et la garder saine, nous devons tous œuvrer dans le sens d’une éradication de la tare.”

PS : tous les reproducteurs de notre chatterie sont SAINS et donc aucun de nos chatons n'est porteur 

La HCM

La HCM, pour myocardie hypertrophique, est un problème lié au muscle cardiaque, présent chez de nombreux chats, qu’ils soient ou non des chats de race, chez d’autres animaux et même chez l’homme. La paroi du ventricule gauche s’épaissit, et sa rigidité empêche les cavités cardiaques de se remplir normalement de sang. Le chat peut décéder brutalement d’un arrêt cardiaque, à n’importe quel âge, sans n’avoir montré aucun symptôme particulier auparavant. Pour les formes les plus bénignes, des traitements permettent de ralentir la maladie, qui reste toutefois incurable.

Rien n’indique pour l’instant que le norvégien soit actuellement plus concerné que d’autres races par cette maladie, mais sa présence est attestée. Et, chez le norvégien, la HCM est plus souvent héréditaire qu’accidentelle. Hélas, aucun test génétique ne permet à l’heure actuelle de déterminer si un chat norvégien est ou non concerné par cette maladie. Et cette affection peut ne se manifester qu’après de nombreuses années. Un chat peut donc être “testé” indemne pendant plusieurs années…. et être détecté comme positif à un certain âge. “Un examen isolé ne garantit en aucune manière que le chat ne développera pas la maladie dans le futur”, souligne le docteur Amberger,  spécialiste des échographies, sur son site Internet.

Pour les éleveurs, il faut donc procéder par échocardiographies régulières, à partir de 18 mois . Le diagnostic n’est pas toujours évident à établir pour plusieurs raisons – par exemple, toute maladie épaississant les parois du cœur n’est pas forcément une HCM héréditaire…

ces échographies ne se pratiquent que depuis quelques années ce qui fait que beaucoup de chats d'un certain âge et leurs ancêtres n'ont jamais été testés . Même s’il est difficile d’établir des vérités absolues en matière d’HCM, un suivi global et régulier des tests des lignées est un bon indicateur.

La PKDef (Déficience en Pyruvate Kinase)

Les signes cliniques de la maladie reflètent l’état anémique de l’animal et comprennent une intolérance à l’exercice physique, une faiblesse généralisée, un souffle cardiaque et une splénomégalie (augmentation du volume de la rate).

Comme pour le GSDIV, un chat porteur sain n’est pas et ne sera jamais malade. En revanche, un porteur s’il est marié à un autre chat porteur  ou malade  donnera des chatons malades (peut-être pas toute la portée mais une partie des chatons le serait). En conséquence, afin de ne pas propager la maladie , un chaton porteur sain  devra être stériliser. Après sa vie sera celle d’un chat comme les autres.

PS : tous les reproducteurs de notre chatterie sont SAINS et donc aucun de nos chatons n'est porteur de cette maladie

                                   

      chatterie   W O O D   L A K E                            c h a t s  des  F o r ê t s  n o r v é g i e n n e s